L’organisation de la ferme est structurée autour de 3 pôles d’activités :

la permaculture : la conscience du temps, des saisons et du goût et le respect de la nature

Cultiver des légumes
 : préparer la terre, les semer, les voir pousser, les cueillir puis les manger permet d’inscrire les personnes dans un rythme de vie et une socialisation locale.
Tout un travail de la terre qui intervient également dans la progression de la motricité fine.

Les chevaux : les bienfaits de l’hippothérapie (équithérapie)

Il s’agit d’une prise en charge thérapeutique, complémentaire aux soins médicaux, qui prend en considération le patient dans son entité physique et psychologique, et utilise le cheval comme média afin d’atteindre des objectifs fixés.
Les Garances possède aujourd’hui 3 chevaux formés à l’hippothérapie, (Tory, Rafale et  Bruma), qui sont à la disposition du programme pédagogique des Garances, pour que les résidents puissent, selon leurs envies, en prendre soin (les câliner, les nourrir, les brosser, les toucher, leur parler…) et les monter.

les brebis et la basse-cour : le soin des animaux et les produits de la ferme

L’élevage d’un petit troupeau de brebis permet de sensibiliser les résidents au soin des animaux.
Nous produisons du fromage de brebis, ce qui constitue en soi un apprentissage complet.
Pas de ferme sans coqs ni poules ! La ferme pédagogique accueille également quelques gallinacées.

 

La permaculture

En s’appuyant sur les valeurs du projet pédagogique, une philosophie de travail de la nature s’est s’imposée à nous : la permaculture.
C’est une agriculture basée sur le respect de la nature, dans le but qu’elle puisse toujours s’épanouir durablement.

C’est une manière d’intervention durable et économe en énergie, qui respecte les êtres vivants et leurs interrelations, en laissant la nature s’épanouir d’une manière qui soit la plus autonome possible.

Cette manière d’accompagner la nature rencontre la philosophie d’intervention des Garances  par l’intermédiaire de la psychopédagogie institutionnelle et de la vision systémique.
Le concept du « design permaculturel » en est l’application concrète. C’est une méthode de conception systémique qui vise à :

  • appréhender un système ou un problème dans sa globalité ;
  • observer comment les parties d’un système sont reliées ;
  • réparer des systèmes défaillants, en appliquant des idées apprises de systèmes durables matures et fonctionnels.

Trois éthiques fondent la permaculture :

  • prendre soin de la nature sous toutes ses formes d’existence ;
  • prendre soin de l’humain, des personnes et du groupe ;
  • redistribuer les surplus.

 

Méthodologie d’accompagnement des personnes bénéficiaires à la ferme :

En prenant soin de la terre, dans tous ses aspects physiques et biologiques, le bénéficiaire est amené à prendre soin de ce qui l’entoure, de son environnement, mais aussi, indirectement, des autres. Il participe ainsi au développement du groupe.
Cette prise de conscience d’appartenance à un groupe devient alors l’élément porteur de la considération de soi, et de son évolution personnelle en développant des relations interpersonnelles stables et soignantes.

Nous adaptons les pratiques de la permaculture aux capacités physiques et mentales de chacun de nos bénéficiaires, pour ainsi rendre cet accompagnement pédagogique, efficient, épanouissant et source d’évolutions.
Une attention particulière est portée sur l’ergonomie des postes de travail afin de faciliter les activités.

De plus, nous profitons de l’attrait que peut avoir ce mode de culture innovant et biologique pour développer le rôle social de nos bénéficiaires, en développant les relations avec la Communauté locale.
Aux Garances, tout est mis en œuvre pour favoriser l’inclusion sociale de nos résidents et la création de liens.

Nos actions pour bien accompagner nos bénéficiaires à la ferme :

  • Installer des repères visuels pour faciliter l’orientation dans le potager (outils et plantations);
  • Donner la responsabilité d’une culture type à chacun de nos résidents ;
  • Ouvrir le potager aux voisins, qui seront invités à venir récolter les légumes qu’ils souhaitent, accompagnés et guidés par l’un de nos bénéficiaires ;
  • Proposer des parcelles de culture pour les riverains, et multiplier ainsi les visites à la ferme ;
  • Organiser des visites pédagogiques de la ferme pour les enfants et les habitants des environs, guidées et animées par nos résidents, assistés d’un éducateur ;
  • Utiliser des semences d’antan et des variétés de légumes peu connues. L’originalité des récoltes valorisant d’autant plus les cultivateurs ;
  • Créer une « boutique », au sein des Garances, pour proposer les produits biologiques de la ferme à la population locale. Les clients sont accueillis et pris en charge par nos résidents ;
  • Emmener nos résidents visiter d’autres jardins communautaires (fermes, associations,…), pour découvrir d’autres façons de cultiver et s’y former ;
  • Tenir un stand au marché local hebdomadaire pour y proposer les produits biologiques de la ferme ;
  • Proposer une table d’hôtes, dont les plats sont majoritairement composés des produits bio de la ferme, où habitants des Garances, familles et population locale se côtoient et partagent des moments conviviaux ;
  • Concrétiser le travail à la ferme en utilisant au maximum les produit qui en sont issus (fabriquer du fromage avec le lait des brebis, cuisiner les légumes récoltés, les œufs ramassés…).